ILLETTRISME EN ENTREPRISE: le CBE SUD 94 agit pour trouver des solutions

Saviez-vous que le CBE SUD 94 a été porteur d’une action partenariale locale et d’une étude à l’échelle de l’Ile-de-France au sujet de l’illettrisme en entreprise ?

« Comment mobiliser les ressources d’un territoire pour favoriser l’accès des salariés aux compétences de case ? » : c’est le nom du kit pratique qui est sorti en 2017 grâce au projet initié par CBE SUD 94. Ce document est disponible sur la médiathèque du site de l’ANLCI (Agence Nationale de Lutte Contre l’Illettrisme).

 

Le projet concret étudié dans le kit pratique

 

Repérer, informer, conseiller et accompagner vers la formation des salariés ayant des difficultés en français : c’est en ceci que consiste l’action locale de lutte contre l’illettrisme en entreprise du CBE SUD 94.

 

Ce projet se concentre, dans un premier temps, sur le territoire du Marché International de Rungis, avec 4 objectifs :

 

  • Coordonner les différents acteurs locaux de l’insertion et de l’emploi ;
  • Aider à repérer et à accompagner les salariés ;
  • Etre le relais auprès des employeurs et structures représentatives du personnel ;
  • Etre conseil dans le cadre de l’organisation de l’action de formation.

 

Cela se traduit par différentes actions concrètes menées à partir de 2010 :

 

  • Organisation de sessions d’information aux droits de la formation dans différentes résidences sociales ;
  • Organisation de sessions d’information orientées spécialement vers les solutions de formation pour l’apprentissage du français au vu de la demande exprimée ;
  • Collaboration avec un centre de formation local pour mise en place de sessions de formation en français (FLE) de 2h par semaine hors temps de travail ;
  • Organisation d’une journée régionale de lutte contre l’illettrisme sur le Marché International de Rungis pour sensibiliser plus largement.

 

Une action concentrée sur le Marché International de Rungis

 

Résultat de recherche d'images pour "marché rungis"

Un grand nombre de personnes étrangères issues de l’immigration (en majorité maliennes pour le secteur de la viande) travaillent sur le Marché International. La grande majorité des recrutements sont à bas niveau de qualification. La question de la formation et de l’évolution professionnelle n’est pas forcément prioritaire pour ces salariés.

 

 

Autour du Marché se trouvent plusieurs résidences sociales où beaucoup de ces travailleurs vivent (ADEF et ASPIR). C’est par elles que le besoin est remonté au CBE SUD 94. D’abord, ce fût un besoin sur le droit à la formation, puis cela s’est affiné par le besoin de l’apprentissage du français.

Le Marché International de RUNGIS est le plus important marché de produits frais au monde. Il compte 12 000 salariés dans 1 200 entreprises, en grande majorité des TPE-PME.

L’Agence Nationale de Lutte Contre L’Illettrisme retient la pratique du CBE SUD 94

L’action du CBE SUD 94 a été choisie pour représenter une bonne pratique contre l’illettrisme en entreprise dans la région Ile-de-France. Trois facteurs ont joué en faveur de l’étude de ce projet qualifié d’« innovant » pour l’ANLCI :

  • Mise en évidence des synergies positives d’un travail coopératif avec différentes structures du territoire

  • Possibilité de faire ressortir les points positifs et les points à améliorer dans la construction d’un projet à long terme impliquant différentes parties prenantes à satisfaire

  • Contexte d’évolution des technologies, d’évolution des métiers et de sécurisation de l’emploi des salariés facilement transférable à d’autres situations ou secteurs d’activité.

Un projet local concret né grâce à un travail collaboratif

La réalisation de ce projet a été possible grâce à la collaboration d’un bon nombre d’acteurs réunissant :

  • Le MEDEF et 6 unions syndicales, membres du dialogue social territorial, qui se sont réunis pour mener un travail commun de réflexion

  • L’organisme de formation qui a dispensé les cours de FLE ;

  • Les associations locales (résidences sociales) qui ont transmis les besoins et ont accueilli les permanences : ASPIR, ADEF et FORMA2L

  • Le centre Ressources Illettrisme ;

  • Les financeurs publics de l’action : la DIRECCTE, le Département et la Région ;

  • Les OPCA financeurs des formations : OPCALIM, INTERGROS et UNIFORMATION.

Une étude ancrée dans une démarche nationale

Encourager d’autres initiatives par l’analyse du projet du CBE SUD 94 est l’objectif de l’étude du kit pratique de l’ANLCI. Cette étude fait partie d’un programme national de l’ANLCI appelé « Forum permanent des pratiques » qui a pour but de diffuser largement les bonnes pratiques et des guides pour agir en matière de lutte contre l’illettrisme.

Le programme a été déployé sur chaque région française de 2015 à 2017 afin de recenser les solutions qui ont fait leurs preuves localement.

Chaque travail régional a fait l’objet d’un « kit pratique » sur une problématique de l’illettrisme découlant de l’étude d’une action locale. Les acteurs choisis comme le CBE SUD 94 ont été invités à décrire leur méthode, leurs réussites et leurs limites.